Vous êtes ici : Accueil / Expos temporaires / Précédentes / Un numéro, un destin. Au service de Napoléon

Un numéro, un destin. Au service de Napoléon

Présentée au Mons Memorial Museum du 13.06.15 au 27.09.15

Que choisiriez-vous? Partir à la conquête de l'Europe pour la France et Napoléon ou rester vivre à Mons et voir votre quotidien métamorphosé par les effets de la Révolution ? Que ressentiriez-vous si ce choix ne vous appartenait pas mais était le fruit de la froide et implacable justice d'un tirage au sort?

L’exposition Au service de Napoléon. Un numéro, un destin propose de revivre la conscription sous les régimes français instaurés, chez nous, entre la bataille de Jemappes (1792) et la bataille de Waterloo (1815) et de replonger dans une époque où le destin de nos aïeuls ne tenait qu'au seul fruit du hasard.

Une fois à l'intérieur de l'exposition, vous vous verrez attribuer un numéro et serez, par tirage au sort, guidés vers l'un des deux destins parallèles proposés : le quotidien du conscrit sous la bannière française ou la vie des civils restés "au pays".

Désigné comme conscrit ? Vous découvrirez la vie de ces soldats partis à l'autre bout de l'Europe pour combattre les ennemis de la France. Au travers de lettres poignantes laissées par ces soldats et une série d'objets de leur quotidien, ce parcours invite le visiteur à se replonger dans les longues marches des grognards de Napoléon et à ressentir le manque de sommeil, de nourriture et d'hygiène qui caractérisait cette vie d'aventure promise par les recruteurs.

Restez dans la vie civile ? Vous constaterez, un quotidien bouleversé, allant de l'adoption d'un nouveau calendrier à la suppression des références à la religion en passant par l'obtention du droit de vote, l'accès à un nouveau marché économique gigantesque et de nouvelles influences culturelles. Les nombreuses traces administratives, urbanistiques, culturelles et économiques laissées par les français reflètent la façon dont l'anticléricalisme, les politiques économiques et la propagande du nouveau pouvoir français vont transformer le quotidien des Montois d'alors.

Une coproduction de la Fondation Mons 2015 et du Pôle muséal de la Ville de Mons, en collaboration des Archives de l’Etat.

Actions sur le document